Compte personnel

Pour quoi vivent les pilotes

La vie autour de nous continue à découvrir comment fonctionne le budget personnel des représentants de différentes professions. Dans le nouveau numéro - le pilote. Le montant reçu par les pilotes de l'aviation civile dépend de plusieurs facteurs: la compagnie aérienne qui l'emploie, le type d'aéronef et la performance des heures de vol. Nous avons discuté avec un pilote qui, à l’aube de sa carrière, a tenté d’avoir accès à Aeroflot huit fois, a volé avec un maïs et exploite maintenant un Boeing 757.

La profession

Pilote

Le salaire

200 000 roubles


Les dépenses

40 000 roubles

nourriture

40 000 roubles

hypothèque

20 000 roubles

voyages

6 000 roubles

entretien moto

5 000 roubles

essence

7 000 roubles

les utilitaires

Comment devenir pilote

Au début, je ne pensais même pas devenir pilote, cette idée s’est rapprochée de 14 ans. Mon père a volé sur un avion cargo en tant que membre d'équipage. En outre, attiré par la composante financière et l’idée que vous pouvez voyager. Je comprends maintenant que nous ne parlons pas de voyage, mais je pense toujours que l’aviation est l’une des industries où vous pouvez travailler agréablement et gagner suffisamment d’argent.

Je suis diplômé d'une école polyvalente, puis je suis entré à l'Institut de technologie aéronautique de Moscou. L'activité de design ne m'intéressant pas vraiment, j'ai donc décidé d'aller à l'école de pilotage. Mais je ne pouvais pas le faire tout de suite à cause de mes problèmes de vision, alors je devais subir une opération et attendre. La première chose dont vous avez besoin pour devenir pilote est une bonne santé.

C’est très difficile de le faire en vol, et le passage de l’armée donne une admission avec un point de passage. J'ai donc passé un an et reçu une lettre de recommandation sur une inscription non compétitive. Il a choisi l'école de pilotage Sasovskoye, qu'il a obtenue en 2009 en tant que pilote de l'aviation commerciale. Au début des années 2000, en raison de l'effondrement de l'industrie, une pénurie de personnel s'est formée et les pilotes ont tout emmené de suite. Ensuite, trois personnes sont venues à l’école pour 80 places. Maintenant, la concurrence est forte et toutes les places sont pleines.

Pour les diplômés, le programme dure deux ans et 10 mois. En première année, ils enseignent des matières générales et la navigation aérienne, l'aérodynamique, la météorologie. En deuxième année, ils continuent d'étudier des sujets particuliers et commencent à voler dès les premières heures à bord d'un avion à moteur léger. En troisième année, pratique des avions bimoteurs. Les diplômés de l’école reçoivent un diplôme et un certificat de pilote de l’aviation commerciale.

En théorie, après l'obtention du diplôme, vous pouvez trouver un emploi, mais dans la pratique, vous devez suivre des cours supplémentaires: en anglais et en préparation des vols internationaux. En déplacement, peu le comprennent. Bien sûr, il y a des parents et des connaissances qui peuvent s’attacher, mais c’est une histoire différente.

Après avoir obtenu mon diplôme universitaire, j'ai essayé d'entrer à Aeroflot huit fois, puis j'ai pris un aller simple. Nous avons un «jet»: s’il frappe un jet, tout se passe bien. Donc, alors, comme la moitié de notre parcours, je ne suis pas entré dans le flux. Par conséquent, je suis parti pour le territoire de Krasnoïarsk et suis monté dans un avion An-2 ("épi de maïs") - pour ainsi dire, pour profiter de la romance du vol.

Il a travaillé dans le nord pendant deux ans. La première année, il a observé les incendies dans les forêts depuis les airs. La deuxième année, il a conduit des vivres et jeté des parachutistes. Pendant ce temps, le vent s'est altéré de la tête et les parcours nécessaires ont été complétés. J'ai de nouveau posé ma candidature à une grande compagnie aérienne et reçu plusieurs invitations à la fois. J'ai fait un choix en faveur de l'avion: je suis allé à l'endroit où on m'a invité à travailler sur le Boeing 757.

Pour obtenir un emploi, vous devez réussir les examens d'entrée. Les examens sont pris directement à l'aéroport: la météorologie doit être adressée au météorologue, l'aérodynamique - à l'équipage de conduite, etc. Si le résultat est positif, suivez les cours de formation initiale pour les pilotes d’un certain type d’aéronef.

Vient ensuite la mise en service. Pendant environ 150 heures (ou trois mois), j'ai pris l'avion accompagné d'un instructeur et d'un pilote de sécurité - le deuxième pilote qui contrôlait mes actions. Après cela, j'ai reçu un certificat indiquant que je pouvais être copilote sur un Boeing 757. Ils m'ont ensuite offert un avion avec 200 passagers et j'ai commencé à travailler.

Caractéristiques du travail

A propos du planning

Maintenant, je vole dans un avion cargo. L'avion était autrefois un passager, mais il a ensuite été refait: les sièges ont été enlevés, le plancher a été renforcé et la porte découpée. Il n'y a pas de vols réguliers: quand une commande apparaît, alors je vole. Il se trouve que dans un mois, je suis à la maison pendant cinq à sept jours.

Sur les vols passagers, je travaillais tous les deux jours. Le Boeing 757 n’est pas destiné aux vols transatlantiques, les vols n’ont donc pas été longs. Il y en avait de très courtes: vous vous envolerez le matin et à la maison déjà au déjeuner.

Pour les équipages de conduite, il existe un temps de repos standard. Le pilote ne devrait pas travailler plus de 12 heures, puis se reposer au moins 12 heures. Par conséquent, sur des vols longs et complexes mettre deux équipages. Le premier équipage, par exemple, décolle, puis il est remplacé par le second, le pilotage. Sur le chemin du retour, ils changent. Après de longs vols, nous nous reposons à la destination - ou passons simplement la nuit ou passons environ une journée là-bas. Maintenant, je vole constamment vers Yakoutsk, je voyage beaucoup et beaucoup plus intéressant sur les vols passagers: j’ai réussi à voir un peu la Russie et l’Europe.

A propos de la préparation du vol

Tout le travail des pilotes est une préparation continue. La préparation du vol commence dans deux heures. Vous devez d’abord obtenir la documentation de vol. Si le vol est compliqué et qu'un aérodrome de montagne vous attend à destination, toutes les difficultés éventuelles doivent être discutées avec le personnel de commandement. Il existe des aérodromes - par exemple, Chambéry ou Innsbruck - avec des approches très difficiles. Ils doivent être pratiqués sur des simulateurs. Si l'aéroport est neuf pour le pilote, le pilote-instructeur doit lui expliquer toutes les caractéristiques du vol. Mais pour les vols standard, tout va assez vite.

Dans la salle de briefing, vous devez vous procurer des collections de Jeppesen. (collections d’informations aéronautiques. - Éd. Approx.) et des documents météorologiques. Dans les aéroports russes, un examen physique est requis avant chaque vol. Généralement, on mesure le pouls et la pression, mais certains médecins sont biaisés: ils peuvent remonter les nerfs du pilote, le forçant à respirer dans le tube. Honnêtement, pour passer le contrôle médical «avec épuisement», il faut être soit sans cerveau, soit complètement désespéré. Pour les huit années de travail, je ne me souviens pas des cas de capture de pilotes en état d'ébriété. Cela se produit peut-être dans les petits aéronefs, mais les risques et la concurrence sont très élevés. Beaucoup se souviennent sûrement du scandale où Ksenia Sobchak, après avoir entendu le discours du pilote par le haut-parleur, soupçonna qu’il était ivre. Le pilote a été emmené pour examen. Il s'est avéré qu'il était en parfait état. Mais ensuite, il a fait une dépression nerveuse et il a quitté son emploi de pilote d'avion.

Une heure avant le vol, le commandant de bord inspecte complètement l’appareil de l’extérieur pour s’assurer qu’il ne présente pas de défauts. Je vérifie l'équipement à l'intérieur de la cabine et fais le plein. Si je n'aime pas quelque chose, je le signale immédiatement au commandant, qui appelle des ingénieurs techniques. Les ingénieurs peuvent soit résoudre le problème, soit entrer des données dans la liste des défauts différés. L'aéronef peut voler pendant un certain temps avec des défauts mineurs, qui seront corrigés ultérieurement.

À propos de l'équipage

Lorsque les pilotes pilotaient du matériel russe, les responsabilités étaient clairement partagées: il y avait un commandant, un copilote, un ingénieur, un navigateur, un opérateur radio. À présent, l’équipage est composé du commandant, du copilote et de l’équipage des agents de bord. Dès que l'avion arrive au moment de l'exécutif, la séparation entre le commandant de bord et le deuxième pilote disparaît: il y a un pilote en vol (qui contrôle l'avion) ​​et un pilote qui ne vole pas (qui surveille). Dans les airs, je peux être l'un ou l'autre - les rôles sont distribués lors d'un briefing pré-vol. La séparation entre le commandant de bord et le copilote a déjà lieu sur le terrain: en tant que copilote, je reçois des collections avant le vol, puis je remplis la documentation. Sinon, moi, le commandant et l'avion, nous ne faisons qu'un.

Auparavant, la paire «commandant - copilote» était permanente. Une telle flaccidité présente des avantages, mais elle comporte également un risque: "Je sais ce que fait Petka et Petka sait ce que je fais". Mais si Petka s'est trompé, mais que je ne l'ai pas contrôlé, cela peut se produire dans des circonstances défavorables. Quand je ne connais pas mon partenaire, je regarde de près ses actions et remplis clairement mes devoirs, et il fait de même. Ce recoupement est très important.

À propos des drones et des mauvaises pensées

Nous pilotons l'avion en mode manuel jusqu'à ce que le niveau de vol soit défini, puis nous connectons le pilote automatique, mais nous contrôlons toujours toutes les actions. Nombreux sont ceux qui prophétisent que l'équipement deviendra bientôt sans personnel. Mais je ne laisserais pas de telles décisions à l'ordinateur. Certains vont penser: "Eh bien, il dit ça parce qu’il a peur de se retrouver sans travail", mais je pense que la technique n’est pas assez parfaite.

En vol, nous organisons un briefing avant l'atterrissage. Si je pilote un avion, alors, être sur l'échelon (dans la gamme de hauteurs dans lesquelles l'avion vole. - éd. environ.), discutez avec le capitaine de ce que je ferai et de la façon dont je ferai lors de l’atterrissage Ainsi, pour le capitaine dans mes actions, il n'y a pas de nouveauté. De plus, si le copilote fait une erreur, le commandant prend le contrôle: "j'ai le contrôle".

L'histoire de Sally Sullenberger dans Miracle on the Hudson décrit en détail pourquoi un pilote est nécessaire dans le cockpit, quoi qu'il en soit. C’est l’histoire d’un pilote qui a atterri sur un Hudson avec un avion dont les deux moteurs étaient tombés en panne. Les 155 personnes ont survécu.

À chaque fois, en prenant l'avion, je comprends que j'ai 200 passagers ou 35 tonnes de fret coûteux derrière moi. Les gens me demandent souvent s’il fait peur de voler. Ce n'est pas effrayant de voler, je ne suis pas un kamikaze! Si l'avion fonctionne mal d'une manière ou d'une autre, je n'accepterai tout simplement pas le vol. Dans ma carrière, le capitaine a pris la décision de voler et je l'ai arrêté.

Toute technique casse, nous le savons tous très bien. Mais pendant le vol, je ne pense pas mal, car les pensées ont la propriété de se matérialiser. Si vous pensez que quelque chose va tomber ou casser, vous pouvez vous amener à une dépression nerveuse.

À PROPOS DE LA PENSION

Dans l'aviation civile, vous pouvez prendre votre retraite après six mille heures de vol. Mais jusqu'à présent, cette question ne me dérange pas beaucoup: jusqu'à la retraite, je vole encore trois ans.

Un pilote peut piloter en tant que commandant jusqu’à 65 ans. Après cela, il est transféré à des copilotes, où il prend l'avion tout en se soumettant à un examen médical. Mais d'habitude, ils partent plus tôt: quoi qu'on puisse en dire, diverses plaies s'accumulent.

Je crois qu’il faut laisser une mémoire saine et plus ou moins saine pour s’attacher d’une manière ou d’une autre à la vie civile - ne pas s’asseoir sur une chaise longue pendant le temps qui reste. En règle générale, les pilotes qui volent très longtemps meurent rapidement. Ils s'habituent à ce rythme et un arrêt soudain est très difficile.

Fondamentalement, malheureusement, les anciens pilotes ont recours à des agents de sécurité, des chauffeurs de taxi et d’autres professions ordinaires. Quelqu'un trouve un travail dans un centre de formation aéronautique sur un simulateur ou lit une discipline, mais il y en a moins. Certains d’entre eux ont déjà des activités dans des secteurs non liés à l’aviation.

Le revenu

Le salaire du pilote comprend le salaire, le vol et les bonus. Les montants dans différentes compagnies aériennes sont différents. Par exemple, la compagnie aérienne phare des compagnies aériennes russes perçoit un salaire correspondant à 80 heures de vol, soit 160 000 roubles, et le transporteur russo-turc - environ 240 000 roubles. Dans le même temps, la première société a tout ce qu'il y a de mieux - de nouveaux avions, un changement constant de forme, la capacité de se considérer comme un navire amiral, mais il existe des vols courts comme Moscou - Kazan, et pour voler 80 heures, il faut vivre et dormir dans l'avion. Dans le second cas, la forme est plus simple, mais les vols longue distance et un raid peuvent être effectués en 12 sorties. Tout est relatif: le poisson cherche où il est plus profond et l'homme - où il est meilleur. Je suis toujours content de mon salaire.

La société dans laquelle je travaillais auparavant ne touchait pas un salaire de deux à trois mois. Il y a quelques années, il est arrivé que je revienne du vol, que je change mon uniforme en pull et que je conduise en taxi une nouvelle voiture de crédit. Il y avait 7 000 roubles sur la carte, et vous devez donner 60 000 euros pour un prêt - prenez-les où vous voulez.

Maintenant, pour 80 heures de vol, je reçois environ 200 000 roubles dans les bras. La prime représente 18% du salaire, bien qu’avant, elle atteignait 40%. Ils peuvent retirer des bonus pour violation de la discipline, de la routine quotidienne, des retards et des dommages causés à l'aéronef.

Les dépenses

Nous sommes quatre dans la famille: moi, mon épouse et mes enfants. Nous vivons maintenant dans un appartement que mes parents ont donné. Pour les services publics, nous payons 6 à 7 000 roubles par mois. D'autres logements sont en construction. Je paie une hypothèque - 40 000 roubles par mois.

40 à 50 000 roubles sont dépensés en nourriture pour toute la famille. Les pilotes ont un dicton: "Le sommeil et la nutrition sont la base du vol." Lorsque j'ai piloté un avion de passagers, nous étions nourris au menu Affaires. Maintenant, la nourriture à bord n'est pas fournie - nous recevons une indemnité d'un montant de 1,5 mille roubles par vol. Cela ne me convient pas beaucoup: avant le vol, je dois aller au magasin, acheter des sandwichs, puis manger de la nourriture sèche.

Les achats pour les choses se font spontanément: si quelque chose est nécessaire, nous achetons. Mais j'ai un passe-temps constant - une moto. Je vais souvent y travailler. À un moment donné, j'ai même voulu vendre une voiture. Il y a un an, j'ai acheté une moto et, périodiquement, je lui achetais quelque chose, par exemple des coffres de penderie ou des coffres. C'est comme un jouet d'enfant! Pour l'année, j'ai dépensé 70 000 roubles à ce sujet. 5 000 roubles par mois sont dépensés en essence. Je fais du sport, mais ce passe-temps n’est pas coûteux du tout. Je suis un partisan de la séance d’entraînement: il me fait plaisir de me lever et de me relever dans l’air frais.

Nos vacances sont aussi spontanées que le shopping. En mai, j'ai planifié un voyage à Prague en moto et j'ai déjà le montant requis. Si la femme veut aller en Crimée ou ailleurs, cela ne sera pas difficile non plus. Environ 150 à 200 000 roubles sont dépensés en voyages par an.

Nous économisons le reste de l'argent. Le jardin d’enfants et l’école pour enfants ne coûtent pas très cher, mais nous n’avons pas encore fait affaire avec des cercles. Bien sûr, il y a toujours l’argent de la femme (elle travaille aussi), mais je ne les compte pas.


Regarde la vidéo: Un pilote a survécu à un crash d'avion et à 15 heures entouré de requins affamés (Janvier 2020).

Articles Populaires

Catégorie Compte personnel, Article Suivant

Tout ce que vous devez savoir sur la sécurité des enfants sur Internet
Guide

Tout ce que vous devez savoir sur la sécurité des enfants sur Internet

Un article de Novaya Gazeta sur les «groupes de personnes décédées» sur les réseaux sociaux, qui a fait l’objet d’une discussion active cette semaine avec toute son ambiguïté, a soulevé de nombreuses questions importantes. L'un d'eux est la sécurité des enfants sur Internet. Nous avons interrogé le psychologue pour enfants Alexander Pokryshkin, Maria Namestnikova, experte de Kaspersky Lab sur la sécurité des enfants sur Internet, ainsi que le responsable de la version de bureau Yandex.
Lire La Suite
Quoi lire: 29 livres pour enfants qui seront publiés cet été
Guide

Quoi lire: 29 livres pour enfants qui seront publiés cet été

En plus des collections mensuelles sur divers sujets, nous avons décidé de lancer de grandes critiques de livres saisonniers. Le nouveau guide contient près de trois douzaines de livres d'éditeurs pour enfants préférés qu'il vaut la peine d'attendre cet été. Texte: Elena Barkovskaya “Polyandria” Sam Asher “Le soleil” Traduction: Artem Andreev Âge: 3 ans et plus Les livres de Sam Asher ne traitent pas seulement des surprises inattendues, mais également de la patience - certaines choses valent la peine de les attendre.
Lire La Suite
Choses à faire au Festival d'Art Vasari à Arsenal
Guide

Choses à faire au Festival d'Art Vasari à Arsenal

Les 21 et 23 septembre, Nizhny Novgorod accueillera pour la cinquième fois le seul festival d'art de textes sur l'art de Vasari. Les organisateurs ont suivi un cours visant à réduire la distance entre le public et l’art. Durant ces trois jours, le public est complètement immergé dans l’environnement artistique, où des événements non-stop auront lieu sur les événements les plus divers en matière de culture contemporaine.
Lire La Suite
Réglage de la table de vacances budget
Guide

Réglage de la table de vacances budget

Si vous avez déjà décidé que le menu du Nouvel An se déroulera selon les classiques du traditionnel Olivier, du hareng sous un manteau de fourrure et toutes sortes de coupes, étonnez les invités avec une portion soigneusement sélectionnée. Nous nous sommes tournés vers la décoratrice d'intérieur Alina Popkova, qui offre une alternative aux choses de designer et trouve des options de budget pour servir dans Auchan et Ob.
Lire La Suite